Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 08:09

L'autre jour (dimanche), à la télé, comme souvent en ce moment, il y avait Nicolas Sarkozy. Il s'était invité chez Thomas Sotto dans Capital, pour parler de l'argent des français. Et il a dit un truc que personne ne semble avoir trop relayé qui concernait l'immobilier.

Il semble qu'il aime bien ce domaine puisqu'à chaque fois qu'il passe à la télé, il fait une annonce pour l'immo, un coup c'était le droit opposable au logement, la defiscalisation des intérêt d'emprunt, et l'autre jour les 30% de surface constructible en plus pour tout permis de construire.

 

sarko.jpgsotto.jpg

 

Cette fois-ci, dans les 5 premières minutes de sa prise de parole il a répété mot pout mot des extraits de son ultime discours présidentiel, le dernier discours qu'il a fait en tant que président avant de faire des discours de candidat. 

 

Puis, au petit détour d'une phrase il a lâché impunément que s'il était réélu il diviserait les droits de mutation par deux.   C'était presque déclaré à demi-mots, comme un secret.

 

Comment monsieur ? Qu'est ce-que vous racontez là ?   Ce qui m'étonne beaucoup par rapport à cette phrase, c'est que l'intervieweur n'ai pas "sotté" dessus. Merde, pourquoi n'est il pas revenu sur ce point, pourquoi n'a-t-il pas développé.

La politique étant ce qu'elle est, je ne serai pas surpris qu'il ait reçu consignes de ne pas creuser cette thématique là, pour une bonne et simple raison qu'elle est bien difficile à mettre en oeuvre.

Rappelons quand même que le gouvernement de Sarkozy a raboté l'impôt sur la plus-value et que ce coup de rabot n'a pas forcément profité aux "petits" investisseurs, ceux qui détenaient un seul investissement pépère depuis plusieurs années et qui avait envisagé de le vendre le jour venu.

 

Rappelons également que la déduction des intérêts d'emprunt qui devait faciliter la primo-accession n'a pas vraiment joué ce rôle et que le dispositif a été supprimé 3 ans après avoir été mis en route (j'en ai profité pour changer de RP lorsqu'il était valable, et j'ai bien fait...).

 

L'annonce des 30% de surface constructible supplémentaire fait également l'objet de grandes polémiques à savoir si cela va profiter au petit propriétaire ou aux big five de la promotion immobilière.

 

A mon sens : Tout le problème est que si l'on renforce la capacité financière des acheteurs par des dispositifs aidés, cela veut dire qu'ils peuvent payer plus cher, et donc qu'ils sont prêts à acheter le même bien, plus cher. Au final, ce sont donc non pas les acheteurs mais les vendeurs qui en profitent en trouvant acheteur à un prix plus fort, et de fait le marché monte. Quel est le vrai effet escompté par telle ou telle mesures, je n'en sais rien (je ne souhaite pas prendre parti d'un pdv politique).

 

A mon sens, il faudrait faire exactement le contraire si l'on voulait voir le marché se ralentir. Apauvrir les acheteurs, donc par exemple en multipliant les droits de mutation par 2 ! Leur pouvoir d'achat baisse, ils ne peuvent donc plus se payer un bien à tel ou tel prix et se rabattent sur des biens moins chers, le marché baisse. Mais on tire également ainsi le parc immobilier français vers le bas (en prix, en qualité).

Multipler ces frais par deux freinera également l'ardeur des investisseurs qui y sont assujetis (donc pas les marchands de biens), ce qui là encore aurait pour effet de faire baisser les prix.

 

Bien sûr, ces modèles sont naïfs, et il est sans doute très difficile de maîtriser de tels effets de masse, mais le prix de l'immobilier semblant être un problème incontrôlé, incontrôlable selon Nicolas, et les dispositifs de ces dernières années n'ayant pas eu les effets escomptés (/affichés ?), il va bien falloir trouver de nouvelles solutions.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 500k - dans Objectif 500k
commenter cet article

commentaires

simfrance 26/03/2012 21:52


Excellente analyse.


L'immobilier est un secteur source de croissance pour un pays et générateur de bcp d'emplois ... donc l'état intervient et dérègle le marché pour permettre à des personnes non solvables de le
devenir. On a vu ce que cela à donner aux US, en plus proche de chez nous en Irlande.

500k€

mon objectif est de gagner 500k€ dans les 4 prochaines années, je vous explique comment.

Bienvenue sur 500K

Je suis Laurent, j'ai 33 ans et je vais gagner 500k€ en 4 ans par l'investissement immobilier, je vous explique comment.

image001