Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 00:25

Dans les deux premières parties, l'on a vu ce qui permettait à un acheteur potentiel de fixer son attention sur votre annonce. A présent voyons comment obtenir des visites. Si vous avez a peu près respecté ce que l’on a vu plus haut, vous êtes normalement pas trop mal partis. Gardez toujours cet objectif en tête : il vous faut obtenir le plus de prospect possible. A présent, une question que l’on se pose souvent et qui est primordiale, car elle peut faire fuire beaucoup de prospects  :


Faut-il parler des mauvais côtés ?

Ma résidence principale est mitoyenne. Je ne l’aurai jamais acheté, ni même ne serait venu la visiter si cela avait été écrit dans l’annonce, par principe parce que ma conviction est de ne pas vouloir habiter dans une maison mitoyenne. Et pourtant, ma conviction était erronée : je l’ai visitée et je l’ai achetée.

La mitoyenneté existe, mais elle n’est pas perceptible au quotidien, les deux maisons étant tournées de sorte qu’il n’y a aucun vis-à-vis, ni gêne sonore et le mur séparant les deux propriétés rend les terrains complétement aveugle l’un de l’autre.

 

periph-imagesCA3YUU0N.jpg

Je vous déconseille d’expliciter chacun des défauts de votre bien, certains peuvent en revanche être tournés en opportunités (ex : « appartement  au 1er étage […], sans ascenseur donc très faibles charges »). D’ailleurs un défaut important pour vous ne le sera pas forcément pour votre futur acquéreur. De même qu’une caractéristique d’un bien, mal annoncée pourra rapidement se transformer en défaut majeur pour le lecteur de votre annonce. Evitez ainsi les tournures du type « proximité immédiate de l’autoroute » car on comprendra que vous avez vue sur le bitume, et préférez « 3 km de la sortie d’autoroute ».

Maintenant, si vous vendez un appartement qui a effectivement vue sur le périphérique ou l’autoroute, où il est difficile d’aérer en ouvrant les fenêtres, je vous conseille de le laisser entendre dans l’annonce, car sinon vous allez vous retrouver avec des wagons d’acheteurs ou d’investisseurs qui penseront avoir trouvé l’opportunité d’une bonne affaire et qui ne seront pas au final des acheteurs.

 

Même si votre objectif est de drainer du monde, il faut rester sur des prospects a minima qualifiés.

 

Donc si le défaut est majeur et omniprésent, ce n’est pas la peine de le taire. Dès lors que ce défaut est assez important pour grever la valeur de votre bien, je dirai qu’il s’agit d’un défaut majeur. Là encore il y a plusieurs façons de le mentionner.

 

Pour le reste de l'annonce, je suis plutôt pour donner le maximum de détail possible, ou mieux encore renvoyer vers un site dédié à la mise en vente offrant une présentation complète de votre bien (c'est ce que je pratique), sans oublier de ne pas vous perdre dans les détails dans les premières lignes de vos contenus.


  

Enfin, soyez accessibles

Ce serait trop bête de passer à côté d'un prospect simplement parce qu’il aura noté votre n° de téléphone sur un petit bout de papier volant (ce que l’on fait tous) et qu’il aura oublié de marquer de quel bien il s’agit (ce que l’on fait tous), ou qu’il aura perdu son bout de papier (ce que l’on fait tous).

Vivement qu’un outil nous permette assez simplement de synchroniser nos appels téléphoniques, avec d’une part l’annonce d’origine, d’autre part l’agenda et pourquoi pas le GPS embarqué sur notre smartphone… on peut rêver.

 

Donc, soyez joignables et disponibles sur chacun de vos canaux de communications : marquez votre mail et votre n° de téléphone dans le texte de vos annonces, rappelez-les en signature dans chacun de vos messages. Vous devez être accessibles et disponibles pour vos acheteurs potentiels. Cela ne veut pas dire que vous êtes à leur merci et prêt à faire visiter à tout moment et tout le temps !

  

Voilà, on est arrivé au bout de cet article, j’espère qu’il vous aura donné quelques tuyaux pour réussir vos prochaines ventes !

  


PS : pour le concours, je laisse encore quelques petits jours et on arrête les comptes. Si vous voulez participer, il vous suffit de laisser un ou plusieurs commentaires indifféremment sur l’une des 3 parties de cet article.

Partager cet article

Repost 0
Published by 500k - dans Bons plans
commenter cet article

commentaires

Matthieu 01/03/2012 19:18


Bonjour,


je profite du concours pour poster un commentaire sur votre blog. Je le lis avec assiduité depuis le début et cette série d'articleest comme la plupart des autres très intéressante. J'aimerai
beaucoup empocher un des 2 exemplaires mis en jeu.


Pour ajouter aussi ma pierre à l'édifice j'enfonce une porte ouverte en précisant que si le bien est entretenu et (très) bien placé, l'affaire est déjà ficelée ! j'en veux pour preuve un logement
pour lequel un ami a des offres d'achats régulières (3 à 4 par an) sans aucune annonce (ni intention de le vendre!)


 

Pascal 28/02/2012 14:56


Et par expérience, lors de la vente d'un bien immobilier, j'ai vu des annonces faites par des agences immobilière bien moins faite que nos propres annonces, des textes pas du tout accrocheurs et
des photos de très mauvaise qualité! J'imagine qu'ils ne sont pas tous comme ça mais dans ces cas là la formule "on est jamais mieux servi que par soi-même" prends tout son sens!


Pascal

500k€

mon objectif est de gagner 500k€ dans les 4 prochaines années, je vous explique comment.

Bienvenue sur 500K

Je suis Laurent, j'ai 33 ans et je vais gagner 500k€ en 4 ans par l'investissement immobilier, je vous explique comment.

image001