Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 00:12

Comment êtes-vous assurés ?

 

La plupart des banques ne vous posent pas de question et vous orientent lors de la contractualisation d'un crédit pour l'assurance de votre prêt vers l'une de leur (nombreuses) filiales, qui avant que les banques ne se lancent à tout va dans l'assurance (l'inverse est vrai aussi) devait être je pense le seul type d'assurance que proposaient les banques.

 

Aussi, ces assurances vous assurent pour le montant emprunté... initial. Quel que soit le moment où il vous arrive un (très gros) pépin, peu importe où vous en êtes de votre tableaux d'amortissement, l'assurance vous remboursera la même somme, c'est à dire le capital de départ.  

 

Comment économiser 10.000€ sur votre assurance de prêt ?

 

Il existe des sociétés spécialisées dans l'assurance de prêt qui vous proposent un système différent : vous êtes assurés uniquement pour le capital vous restant à rembourser, vous n'êtes assurés qu'à hauteur de ce qu'il vous reste à rembourser, et ce principe va suivre votre tableau d'amortissement. Si bien  que votre prime d'assurance diminue d'année en année. Ce type d'assurance donc coûte cher les premières années et de moins en moins cher au fur et à mesure que vous avancez dans le temps et sur votre tableau d'amortissement.

 

L'économie est substantielle puisqu'elle peut diviser par 3 le coût de l'assurance, pouvant s'élever à 15k€ et plus !

 

Trop tard j'ai déjà signé

 

Ce n'est pas grave, vous pouvez réviser annuellement vos contrats d'assurance et les établissements bancaires ne peuvent plus (depuis seulement cette année avec la loi Lagarde) vous contraindre à contracter leur assurance, cela étant une entrave à la libre concurrence. Comme tout contrat d'assurance, votre assurance de prêt contient une clause de tacit reconduction, mais sa durée n'est pas de 15 ou 20 ans, mais seulement de un an.  Ainsi, à la prochaine échéance vous pourrez négocier avec votre banquier pour faire baisser la note ou vous pourrez aller voir ailleurs si celui-ci rechigne.

 

Quelle stratégie pour l'assurance emprunteur ?

 

Dans mes investissements que je solde assez vite selon ma stratégie, j'attache peu d'importance à l'assurance, si bien que je ne passe pas forcément en capital restant du (cela me ferait économiser un peu mais pas significativement jusque-là pour ce que j'ai en cours et je préfère en donner un peu plus à mon banquier fidèle).

Pour ma RP, j'ai fait ce même choix idiot, mais qui m'a permis d'attraper un meilleurs taux sur le crédit. Ce taux ne bougera plus, sauf renégociation de ma part, mais ce n'est pas la tendance vu que les taux augmentent en ce moment. De plus comme on se trouve en haut du tableau d'amortissement, il y a un faible écart entre une assurance classique et une assurance en capital restant du sur les premières années. J'ai donc privilégié le taux d'emprunt et n'ai pas cherché à aller voir ailleurs, mais cet article me fait penser qu'il va bientôt être temps de remettre mon assurance de prêt en concurrence.

 

et le taux de couverture lorsqu'on achète en indivision ?

 

Pour ma RP, nous sommes tous les deux à 100%, avec comme objectif qu'en cas de (très gros) pépin l'un survivant ne soit pas contraint à changer de RP, ça doit être assez d'emmerdement comme ça.

 

En revanche, pour nos investissements, nous passons à 50-50 ou 60-40, dans la mesure où en cas de pépin, rien ne nous oblige à conserver nos placements immobiliers, mais aussi parce que nous avons déjà un peu de patrimoine, le risque de se retrouver en faillite personnel est alors très mesuré.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 500k - dans Bons plans
commenter cet article

commentaires

changer assurance prêt immobilier 14/10/2014 11:35

D'où l'importance de la loi Hamon qui permet de pouvoir changer d'assurance de prêt immobilier en faisant appel à un courtier... = de vraies économies et plus de liberté pour les emprunteurs.

500k 13/12/2011 21:49


Deux moyens de déduire des travaux :


- les gros travaux s'imputent directement sur le prix de revente dans le calcul de la plus-value


- les petits travaux sont assimilables à des charges et se déduisent au niveau des revenus locatifs : sur l'année tu gagnes 5000€ par les loyers, et tu déduis de ces 5000€ des charges parmis
lesquelles les petits travaux (entretiens, petites améliorations...), les charges de copro imputables au proprio, etc... au final s'il te reste 3000€ de revenu foncier, c'est là-dessus qu'est
calculé l'impôts sur le revenu.


Tu ne peux (bien sûr) pas déduire 2 fois les travaux, mais tu peux choisir de déduire les gros travaux non pas sur la plus-value mais sur le revenu foncier.

Bad 13/12/2011 20:24


Bonjour,


Qu'entends-tu par "les petits travaux sont déductibles du revenu locatif"? Tu l'intègres directement dans le loyer pour un nombre de mois N ou c'est plutôt vis-à-vis des taxes? (désolé mais je
débute dans le domaine et j'essaie d'accumuler un max de connaissances avant de me lancer, alors mes questions peuvent être simples...!)


Merci!

jdo 05/06/2011 23:46



merci pour ta réponse détaillée et au plaisir de prendre un cours particulier ;) 


PS : pour le blog, tout simplement parce que je faisais de la veille sur le sujet, je suis tombé sur des commentaires de ta part sur un autre site. l'effet "longue traine" ;)



jdo 04/06/2011 18:32



Salut Laurent (on ne se connaitrait pas, par hasard ? ;) )


Merci pour ce blog, très instructif et qui correspond précisément à des choses que j'ai moi aussi en tête depuis pas mal de temps (mais passer aux actes est autre chose, bravo donc :) )


Concernant les "bons plans" pour trouver de l'immobilier, j'ai de la famille qui travaille dans le milieu notarial, il semblerait que l'on puisse trouver de très bons plans en achetant
directement auprès de notaires (sur des successions, par exemple), en particulier lorsqu'on a des "insiders" qui informent des bonnes occasions avant qu'elles soient publiées. Il faudrait que je
fouille un peu plus à l'occasion.


Deux questions :


- dans tes investissements, passes tu du temps toi même dans des travaux de réhabilitation, ou bien intègres tu dans tes budgets 100% de travaux effectués par des artisans ?


- les banquiers sont ils amenés à considérer d'une manière particulière les investissements "pour location", ou bien rentrent ils strictement eux aussi dans ton % d'endettement ?


@+



500k 05/06/2011 23:33



bonjour jdo, bein oui manifestement on se connaît ! Par rapport à ce que tu as en tête, si je peux te donner un seul conseil, c'est de foncer (une fois la bonne affaire trouvée). Je pourrais
d'ailleurs te montrer pourquoi tu perds un peu d'argent à chaque fois que tu repousse ta décision à plus tard...


Personnellement, je fais faire les travaux pour plusieurs raisons :


- pas le temps de s'embeter avec ça (j'ai surement plus de valeur ajoutée ailleurs)


- si je les faisais moi-même ce serait trop long, et chaque mois qui passe est un mois de loyer en moins. Pendant ce temps le bien est dans un état ni fait ni à faire, donc ni louable, ni
revendable, etc...


-  les petits travaux sont déductibles du revenu locatif, les gros travaux sont déductibles de la plus-value


- on trouve des artisans sérieux et disponibles pour pas si cher


après tout dépend de ton objectif, car faire les travaux soi-même peut aussi être un plaisir et réduit considérablement les sommes à sortir à l'instant T.


Pour les banques, ça dépend. Un banquier prendra toujours en compte le revenu locatif s'il y en a un mais de façon différente. Le %-age d'endettement est avant-tout un argument pour dire non,
mais en réalité ce %-age peut très largement être dépassé. ce qui compte c'est avant tout : le "reste à vivre" et ta capacité à rembourser ton emprunt (tout dépend si tu as fait un apport ou non,
si tu es expérimenté en locatif, etc...).


Au fait, comment es-tu arrivé sur ce blog ??!?



500k€

mon objectif est de gagner 500k€ dans les 4 prochaines années, je vous explique comment.

Bienvenue sur 500K

Je suis Laurent, j'ai 33 ans et je vais gagner 500k€ en 4 ans par l'investissement immobilier, je vous explique comment.

image001