Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 16:05

(suite de l'article l'entrepreneur : pro de la procrastination et le geek 1/2)     

 

L’artisan geek.

Pour ma dernière opération de rénovation, je suis tombé sur un bon artisan. J’ai dû me montrer beaucoup plus méfiant dans la sélection puisque j’ai mis près de 9 mois à le trouver. A trouver celui que je croyais capable de faire le chantier à un prix normal, dans un temps normal, avec les compétences nécessaires et la capacité de fournir la qualité à laquelle on s’attend quand on achète quelque chose au-delà d’un certain prix.

Le devis était truffé de fautes d’orthographes, mais il était détaillé, avec des prix au m². Vous allez me dire que c’est la moindre des choses, mais ce n’est pas si souvent le cas. Ce devis m’est arrivé dans les temps convenus, c’est-à-dire 48h après la visite initiale du chantier par mail.

iphone-chantier.JPG

Cet artisan a démarré dans les temps convenu et s’est rapidement révélé être un « pro » de la communication, ou plutôt un communiquant. Il n’hésitait jamais à me téléphoner, à envoyer un mail ou un SMS. Parfois pour poser une question et parfois pour simplement me donner de l’information sur l’avancée des travaux. Quel contraste avec l’artisan du chantier précédent qu’il fallait sans cesse rappeler et qui ne parvenait pas à envoyer un devis par mail.

Je me suis ensuite rendu compte que mon nouvel artisan prenait des photos du chantier : la visseuse dans une main, l’iPhone dans l’autres !

Un jour je reçois par mail un lien facebook sur sa page professionnel (un coup de marketing intéressant et assez rare pour un artisan). Un autre jour, sur le chantier, je lui pose une question alors qu’il avait terminé les cloisons de la salle de bain : « on n’en a pas parlé mais est-ce que vous avez mis de l’isolant entre les plaques de placo ? ». Je me permets de souligner ici qu’il faut toujours penser à demander ça avant parce que bonjour le doute une fois que le mur est cloisonné… c’est trop tard. Je sais que c’est évident, mais c’est pour ma part la deuxième fois que j’oublie de mentionner ce ‘détail’. Ça aurait été tout de même dommage de faire un trou dans ce mur tout neuf.

travaux-multi-finition.JPG

« Attendez Monsieur Laurent ». Il me sort son iPhone et je vois dévaler en photo la totalité des actions réalisées sur le chantierjusqu’alors : chaque détail, chaque étape de la démolition, de la mise en débris des anciennes cloisons au ferraillage de la trémie du futur escalier pas encore posé et enfin l'isolant posé, preuve photographique à l'appui. Il avait pris peut être 200 photos du chantier.

Quelques temps après, je retrouve son lien facebook, et cette fois je prends le temps d’aller faire un tour sur sa page. J’y retrouve alors quelques photos du chantier, quelques photos de chantiers précédents et quelques commentaires de client comme « excellentes finitions ». Voilà une belle capitalisation sur le travail accompli, voilà de quoi cultiver la confiance de futurs clients : « allez donc faire un tour sur ma page facebook pour vous faire une idée de mon travail ». Je publierai d’ailleurs un commentaire à l’occasion et referai sans doute appel à lui.

Avouez qu’entre un artisan pro de la procrastination et un artisant geek, le geek est tout de même plus agréable !

Partager cet article

Repost 0
Published by 500k - dans Bons plans
commenter cet article

commentaires

fabien 03/08/2012 09:06


Laurent, Salut,


Tu as trouvé quelqu'un en or qui doit faire partie de ton réseau ;)


Fabien

salvio@investir dans l'immobilier 28/07/2012 10:43


Bonjour Laurent,


Tu es tombé sur un artisan en OR! Garde le asolument!


Et en plus c'est un geek... Non franchement les photos sont top. Good JOB!

Bad 28/07/2012 03:50


Je dois admettre que c'est plutôt sympa. Surtout avoir un avis des anciens maitres d'ouvrage... Et puis, les petits reportages photo de chantier, c'est toujours intéressant!

500k€

mon objectif est de gagner 500k€ dans les 4 prochaines années, je vous explique comment.

Bienvenue sur 500K

Je suis Laurent, j'ai 33 ans et je vais gagner 500k€ en 4 ans par l'investissement immobilier, je vous explique comment.

image001