Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 08:27

Concours : gagnez 2 exemplaires de « mes 3 moyens pour acheter un bien à la moitié de son prix de revente »

Nous avons vu dans la 1ère partie pourquoi il faut recruter son futur acheteur, nous allons maintenant voir comment donner envie de s’intéresser au bien, et comment donner envie de visiter.

Les commentaires postés ici valent également pour le concours (cf. 1ère partie pour les explications).

 

Soyez visibles et donnez de la consistance à votre bien

Inutile de vous casser le mou sur le texte de votre annonce si personne ne la trouve.

Vous avez sûrement défini un prix selon la valeur que vous pouvez imaginer pour votre bien. Faîtes le savoir, sans survendre, mais sans oublier aucun des arguments.

Posez-vous la question : qu’est-ce qui donne de la valeur à mon bien :

-       sa situation

-       sa fraîcheur

-       son jardin

-       ses équipements d’agréments (cheminée, piscine, abris, garage voiture)

-       son cachet

-       sa surface

-       son potentiel

-       sa rentabilité en investissement

-      

 

canape-a-vendre--jipeflo-.JPG

 

Particulier vend canapé et table basse IKEA, + salon ouvert

sur cuisine laissé avec

 

 

A présent, posons-nous la question : qu’est ce qui rend votre annonce visible dans les moteurs de recherche ? La réponse est assurément connue : ce sont les mots clefs, ceux recherché par les prospects.

Il vous faut donc placer dans votre texte chacun des mots clefs qui fondent ou participent à donner de la valeur à votre bien.

 

Une petite erreur que j’ai vue sur un bien vendu par un proche : une petite maison à la proximité immédiate de Monaco (10mn par une autoroute gratuite) et qui ne mentionnait pas le mot clef le plus important à savoir exactement « Monaco », mot clef de grande valeur à placer absolument dans le texte de l’annonce. Comment voulez-vous que les gens qui cherchent des biens en proximité de Monaco tombent sur celui-ci ? En se tapant un à un chacun des 10 codes postaux des 10 communes les plus proches (merci le bon coin) tous les soirs au moment de la recherche (vivement qu’iMobilis apporte un peu d’ergonomie et d’innovation dans la recherche immobilière !).

 

Bref, voici en exemple quelques mots clefs importants si vous vendez un Grand F2 à Paris :

Grand F2, transformable en F3 (ou T2 ou T3), à 2mn de la station de métro de « beige bonne mine », avec ascenseur, faibles charges, balcon, traversant, ensoleillé, cuisine équipée, voisinage tranquille et quartier à la tranquillité absolue.

 

N’hésitez pas à brasser plusieurs mots clefs différents pour une même sémantique à forte demande, quitte à écrire plusieurs fois la même idée (sans radoter dans les lignes d’accroche). Par exemple, si vous notez « idéal investisseur » dans votre annonce, ce n’est pas suffisant, car vous allez passer à côté de tous ceux qui chercheront le mot clef « investissement » ou « rapport » ou « rentabilité » ou encore « rendement ». Alors, cela nécessite parfois de se creuser un peu la tête pour ressortir sur les bons mots clefs et devenir enfin visible, mais il n’y a là rien de difficile.

 

Ah, j’oubliais : inutile de mettre les bons mots clefs si vous faites des fautes d’orthographes sur ceux-là, alors prenez le temps de vous relire.

 

Ne négligez jamais la valeur soleil.

Revenons 2mn sur l’accroche. Certes en 2 secondes votre texte doit permettre au prospect de savoir s’il doit s’intéresser à ce bien ou non. Mais ce n’est pas ce qui fait qu’il cliquera sur votre annonce lorsque celle-ci sortira parmi les 1500 résultats de sa recherche…

Vous avez sûrement déjà lu la phrase arbitraire selon laquelle « une annonce avec photo est 7 fois plus consultée » (merci le bon coin). Donc, bien sûr il faut mettre des photos dans vos annonces.

 

Et pourquoi-pas vous offrir un photographe qui mette en valeur votre bien ? Vous pensez peut être que c’est de l’argent foutu en l’air et pourtant, la première impression que va donner votre bien est décisive, certains se sont d’ailleurs professionnalisés.

Si votre prospect est intimement convaincu qu’il est devant un joli bien, il sera plus à même de le payer au prix ou proche du prix.

La mise en valeur par la photo est primordiale, et ne négligez jamais l’importance de prendre des photos un jour de grand beau temps, en pleine journée. Ça change tout : là où l’un présentera une façade grise et terne, vous présenterez une belle façade, bien lumineuse et les prospects cliqueront.

 

Là où l’un présentera un salon tous volets fermés avec une photo centrée sur le mobilier IKEA (comme ci-dessus, par exemple), vous présenterez une pièce à vivre lumineuse qui donne envie… d’y vivre, et qui donne envie d’en savoir plus.

Là encore, le recours à un photographe peut vous sauver la mise. Seul un appareil grand angle vous permettra de prendre vos pièces convenablement en photo (18mm me semble un minimum, moins si possible). Personnellement, ne souhaitant pas faire appel à un photographe, j’ai pris l’option de m’offrir un réflex numérique équipé d’un grand angle, choisi à la base pour ça... (ha, ha… mais je vous rassure, je prends plaisir à m’en servir également pour mes photos de vacances).

Je suis favorable à mettre le maximum de photos possibles. L’on voit parfois des sites qui limitent le nombre de photos possibles, et des gens qui contournent la problématique en posant des pèles-mèles, ce qui rend pas trop mal.

Le fait d’avoir beaucoup de photos permet au prospect de se faire une idée concrète du bien, mais il ne faut pas que ça l’empêche de vous contacter. A vous de voir quel est le bon dosage et les photos qu’il faut ou non garder.

 

 

De l’importance du titre

7, c’est aussi le nombre d’information « obligatoires » que doit présenter toute annonce : la consistance (location ou vente), la localisation, la surface, le nombre de pièces, le type de bien, le prix (une exception néanmoins existe pour les biens très haut de gamme), et enfin le contact.

Or, mise à part le contact, chacune de ces informations, doit entrer explicitement dans le titre.

Le titre est l’autre élément primordial sur l’accroche. Il doit donner envie d’en savoir plus.

On peut se demander s’il est prépondérant sur la photo.

Oui, et non. La photo permet d’attirer l’œil sur l’annonce.  Mais avant même de regarder si la photo présente un joli bien ou non, c’est le texte d’information immédiatement disponible (voir une partie de ce texte) qui va être prépondérant pour déterminer s’il faut cliquer ou non. La photo peut attirer des prospects par curiosité.

 

Bref, n’hésitez pas à annoncer dans le titre le caractère exceptionnel de votre bien, et n’ayez pas peur comme les pros d’utiliser les tournures génériques : « splendide demeure du XIXème », « magnifique villa traditionnelle », « très bel appartement 2 pièce ». Je ne vous dis pas le nombre de fois où j’ai relevé la mention « à saisir » sur des biens qui étaient sur le marché depuis des mois et parfois des années. 

 

Carrez.png

 

Annoncer explicitement ces informations dans le titre, ne signifie pas exactement. Notamment concernant le lieu géographique où il vaudra mieux mentionner la proximité avec une ville où le marché de l’immobilier et le marché économique sont particulièrement dynamiques, que de dire c’est à « Peille-les-sapins-verts ».

Là-encore, vous pouvez jouer sur l’envie. Et pour cela il vous faut susciter l’intérêt. Mieux vaut écrire « plus de 50m² », plutôt que "52,34m² carrez". Dans le premier cas, le prospect va cliquer ne serait-ce que pour soulager sa curiosité, dans le second il aura déjà calculé que le rapport prix / m² était quelconque et sera déjà passé au suivant.

 

En résumé : une photo qui attire l’oeil, un titre explicite qui suscite l’intérêt = + de clic

au prochain épisode : obtenir des visites.

Partager cet article

Repost 0
Published by 500k - dans Bons plans
commenter cet article

commentaires

Appartements à vendre à sala Jadida 30/03/2016 19:53

Je vais suivre sans faute vos conseils et astuces pour augmenter mes chances de vente de mon appartement. Merci pour l'article.

Diagnostic Immobilier 02/03/2012 11:59


Pensez à mentionner le contrat de diagnostic DPE sur l'annonce, c'est une garantie supplémentaire pour l'acheteur

500k 05/03/2012 22:59



D'autant que c'est obligatoire de le faire. et pourtant, on voit encore beaucoup de pro qui outrepassent cette obligation. lorsque la mention "diagnostique en cours" apparaît sur une annonce
de pro qui vient de paraître, c'est une chose, mais quand le bien est en vente depuis plusieurs mois, c'en est une autre !



sophie 01/03/2012 10:00


Bonjour,


Mon avis concernant les photos du bien à mettre en vente: attention aux visiteurs qui viennent uniquement pour vous piquer vos idées déco ou vos bonnes adresses! Si vous avez un bien aux qualités
esthétiques qui font l'unanimité, faîtes bien attention de poser des questions en amont à vos futurs visiteurs: que cherchent-ils exactement (étage élévé, lumière, proximité commerçants/ écoles,
etc.) pour mieux cibler leurs intentions. On sent vite avec l'expérience à qui l'on a affaire...

Laurent de 500K 05/03/2012 23:03



D'accord et pas d'accord. En tant que particulier, il ne faut passer à côté d'aucun prospect. Certaines personnes sont en dilettante, et pourtant bel et bien dans une démarche d'achat. Bien sûr,
dès fois on sent pas la motivation / l'intention derrière le manque de question ou d'argument, mais ce serait dommage de passer à côté d'une offre parce que vous avez refusé quelqu'un que vous
pensiez être un touriste !


Je conseille plutôt dans ce cas plutôt que d'éconduire la personne, d'imposer vous-même la date de visite qui vous arrange, vous verrez si la personne est intéressée.



francois 21/02/2012 08:37


 


Bonjour


j épluche les petites annonces de ma région méticuleusement.


-effectivement je vois beaucoups de photos mal cadrées ou ne mettant pas du tout en valeur le bien enquestion.


-des pièces encombrés avec des objets qui attirent l oeil


-ou encore des photos de salon en  friches


-ou encore des descriptions vagues ou hazardeuse 


 


mais il y a aussi de plus en plus des annonces très bien rédigées,de belles photos


donc on peu dire que dans l ensemble depuis deux ans il y a eu des gros progrès.


 


autres point amis vendeurs  rédigés donc une fiche avec toutes les informations relatives a votre bien pour pouvoir répondre aux questions de vos futurs clients (acquéreurs) rapidement et
efficacement.

Guillaume 17/02/2012 09:15


merci ! je met en vente dès mon retour de vacances...j'essaie de prendre une belle photo du canapé !

500k€

mon objectif est de gagner 500k€ dans les 4 prochaines années, je vous explique comment.

Bienvenue sur 500K

Je suis Laurent, j'ai 33 ans et je vais gagner 500k€ en 4 ans par l'investissement immobilier, je vous explique comment.

image001